SCHÉMA ICI
ZAPPER  #1/2

Le zapper de H.Clark

Le plus simple zapper...

Généralités

Généralités


L'usage du Zapper s'est diversifié et on parle maintenant de Zapping général, de Zapping ciblé, de Zappicator
(purificateur d'aliments), de brosse à dents style Zappicator et de homéographie.

Les fréquences se sont diversifiées et on trouve maintenant des Zapper à 30kHz, 10kHz, 5kHz, 2.5kHz, 2.0kHz,
1kHz, 728Hz, 15Hz et bien d'autres.  Chaque fréquence a ses adeptes, et malheureusement aucune étude
scientifique ou médicale n'a été faite sur leur utilisation.  Les fréquences autour de 2.5kHz semblent bien à la mode
et le 15 Hz équipe un Zappers populaire Voir la page : Fréquences pour plus de détails.

Les séquences d'une séance se sont aussi diversifiées : De la séquence de départ 3 fois 7mn, entrecoupée de
pauses de 20mn, on est passé à plusieurs fois 7mn, 20mn, 1h et plus.

La plupart des Zapper sont construits en format de poche, avec une batterie de 9V, ayant une capacité plutôt
réduite : 
Le manufacturier considère cette batterie comme "utile" de 9.5V à 4.8V.
L'efficacité de la sortie est alors affectée.  Dans le cas du Zapping ciblé, le voltage minimum d'alimentation doit être
supérieur à 8.9V en fin de séance. 
La batterie fraîchement installée est alors vite mis de côté.

Quelques rares zappers utilisent un circuit électronique qui régule le voltage de la batterie à un voltage fixe,
tout au long de la vie utile de la batterie.  Cela se fait au prix d'une complication technique, mais assure par
contre un fonctionnement égal, fiable, puissant et sécuritaire.

La plupart des Zapper utilisent l'excellent générateur de fréquence 555 ou 7555 (version CMOS, basse
consommation) pour faire des Zapper robustes et fiables.

L'utilisation d'un micro-contrôleur est encore rare, mais devrait se généraliser, la concurrence aidant.  Les
avantages sont nombreux : surveillance du voltage d'entrée (batterie) et sortie (courant de sortie minimal),
possibilité de nombreuses fréquences sur une même séance, séquences complexes, et pourquoi pas, affichage
d'une ou 2 lignes. 
La puissance de programmation est là. 
Le prix supplémentaire de toutes ces commodités aussi.

C'est certainement la voie de l'avenir, pour l'évolution des zappers

 
Certains sites Internet associent  zapper et maladies graves.
Ce n'est pas notre rôle de faire de telles affirmations.  La maladie
ne nous intéresse pas.  Nous la laissons aux experts des états
maladifs

Nous sommes seulement intéressés à nous sentir mieux, ce qui
est hautement subjectif, et à nous débarrasser d'autant d'intrus
mal venus qui siphonnent nos ressources premières que
possible.  Ces intrus, qui vivent à nos dépens, nous les désignons
sous le nom générique de "parasites". 

Nous expérimentons sur nous l'influence du zapper sur ces
parasites, sur une base hypothétique et empirique, qui n'a rien à
voir avec la médecine ou la démarche scientifique.
Exonération de responsabilité                            

Les principes exposés ici le sont à titre d’hypothèses et de théories n’ayant aucun fondement médical
ou scientifique reconnu officiellement.

Santé Canada (Canada) et la Food and Drugs Administration (USA) n’ont pas effectué de recherche
officielle sur la technologie décrite ou sur les appareils dont il est question dans ce site.  Ils ne
peuvent donc émettre une quelconque garantie quant à leur efficacité ou leur sécurité.

Cette technologie et ces appareils ne sont pas exposés ou vendus pour diagnostiquer, traiter, guérir
ou prévenir une maladie. 

Si la maladie est en cause, S.V.P., consulter un expert dûment licencié dans ce domaine :
Votre médecin (M.D.) Traitant.



Voici la partie électronique d'un
exemple typique du Zapper, qui suit
les définitions de la Dre. Clark
P.R....
...R.R....
...R.T.

Le Pulseur de la Dre H. Clark  : Un zapper rudimentaire



En suivant ces pré-requis plutôt larges, nous pourrions faire un zapper rudimentaire (Le Dr. Clark l’appelle un
“Pulseur”) comme suit :

Prenez une pile 9V ordinaire de votre main gauche et appuyez un doigt de cette main sur le pôle négatif, assez
fort pour faire un bon contact.
De votre main droite, tambourinez rapidement avec chaque doigt sur l’autre pôle (positif), et ce sans arrêter
P.r.r.r.t, P.r.r.r.t, P.r.r.r.t, … Faites-le pendant plusieurs minutes, et vous aurez accompli une séance de zapping
avec le plus simple zapper que vous puissiez imaginer..

P.r.r.r.t, P.r.r.r.t, P.r.r.r.t, … D'après les “règles” en usage avec la FDA Américaine (Food & Drugs Association)
vous êtes en train d'utiliser un appareil médical de niveau III (même niveau qu'un “PeaceMaker”) non approuvé
par la FDA, que même les docteurs licenciés n'ont le droit d'utiliser. P.r.r.r.t, P.r.r.r.t, P.r.r.r.t, … Ainsi va la vie.

Ce dispositif n’est pas très efficace car les doigts agissent trop lentement. 
Si vous avez trouvé l’essai précédent fatigant et dur pour les doigts, imaginez ce que nous avons besoin : Une
main capable de tambouriner 30 000 doigts par seconde. 

C’est pour cela que nous utilisons des circuits électroniques!


Le Zapper " original " tel que décrit dans les livres de la Dre. Clark utilise un oscillateur connu sous le nom de
555, est alimenté par une batterie de 9V, a une résistance interne de sortie de 1 kohm et sort une fréquence
carrée (env. 50/50) de environ 30kHz.

Sous le point de vue technique et sécuritaire, ce choix est, par sa simplicité et sa robustesse, difficile à battre.

Sans avoir le droit légal de parler de son efficacité, il a été salué avec des “bravo!“ et des “merci!”, et les livres de
la Dre. Clark ont reçu un accueil enthousiaste et sont actuellement traduits en Allemand, Anglais, Espagnol,
Finlandais, Français, Hollandais, Hongrois, Italien, Mongol, Polonais, Russe et  Serbe (2008).



 

  C'est quoi, un zapper de Hulda Clark? 


Beaucoup de confusion existe autour de ce nom : ZAPPER.  Cette confusion est souvent entretenue par des
gens qui se prennent pour des “ Gurus ” de la question, ou abusent de la crédulité de ceux qui souffrent et
qui ont été laissés pour compte par le Système de Santé actuel.


Voici, tel que défini par la Dre Clark, ce qu'un zapper doit avoir :

Extrait de "La cure de toutes les maladies"
=   "Toute fréquence positivement décalée tue tous les batéies, virus et parasites simultanément, pourvu
que les conditions suivantes soient remplies :
=   Un voltage suffisant (5 à 10 volts)
=   Une durée de 7mn
=   Et une fréquence comprise entre 10Hz et 500 000Hz

=  Générer des fréquences avec une polarité entièrement positive est le meilleur moyen de tuer tous les
germes rapidement.  Mais cela nécessite plusieurs traitements.

=  Le zapping ne tue pas les organismes protégés (contre le passage du courant), comme tout ce qui peut
être dans votre estomac ou l'intestin.
L'électricité circule en surface des parois de l'estomac et de l'intestin, et non de leur contenu.

Pour être sur que le voltage était toujours positif, la Dre Clark recommande que le voltage ne descende jamais en
dessous de 0.25V.  C'est le fameux "0.25V Offset."

Les appareils de type "Rife" travaillent avec des fréquences très précises appelées MOR (Mortal Oscillatory Rate)
et sont destinées à un seul type de parasite.  Ces fréquences sont alternatives, et à cause de ce point, ne sont
pas des zappers de H. Clark

L'élictrificateur du sang de Bob Beck envoie un voltage alternatif d'approximativement 50V, à une fréquence
d'environ 4Hz.  Ce ne sont pas non plus des zappers de H. Clark, même si les effets dans le sang sont similaires.

De façon technique, un zapper est un générateur de fréquence, alimenté par une batterie à bas voltage, ayant
une vocation particulière


Voulez vous en connaître plus, aller plus en détail sur Royal Rife et Bob Beck?
Voulez vous comprendre la relation entre un zapper et un générateur de fréquence?
Allez à la prochaine page de "c'est quoi un zapper?_2"
ZAPPER  #2/2

Les appareils Rife

Zapper de Bob Beck

Zapper de H. Clark

Les générateurs de fréquence
 
Zapperwise
L'électronique appliquée au mieux être

P.r.r.r.t, P.r.r.r.t, P.r.r.r.t, …