Certains sites Internet associent  zapper et maladies graves.
Ce n'est pas notre rôle de faire de telles affirmations.  La maladie
ne nous intéresse pas.  Nous la laissons aux experts des états
maladifs

Nous sommes seulement intéressés à nous sentir mieux, ce qui
est hautement subjectif, et à nous débarrasser d'autant d'intrus
mal venus qui siphonnent nos ressources premières que
possible.  Ces intrus, qui vivent à nos dépens, nous les désignons
sous le nom générique de "parasites". 

Nous expérimentons sur nous l'influence du zapper sur ces
parasites, sur une base hypothétique et empirique, qui n'a rien à
voir avec la médecine ou la démarche scientifique.
Exonération de responsabilité                            

Les principes exposés ici le sont à titre d’hypothèses et de théories n’ayant aucun fondement médical
ou scientifique reconnu officiellement.

Santé Canada (Canada) et la Food and Drugs Administration (USA) n’ont pas effectué de recherche
officielle sur la technologie décrite ou sur les appareils dont il est question dans ce site.  Ils ne
peuvent donc émettre une quelconque garantie quant à leur efficacité ou leur sécurité.

Cette technologie et ces appareils ne sont pas exposés ou vendus pour diagnostiquer, traiter, guérir
ou prévenir une maladie. 

Si la maladie est en cause, S.V.P., consulter un expert dûment licencié dans ce domaine :
Votre médecin (M.D.) Traitant.



Et pour finir : Un bon zapper,
c'est bien.
Un bon zapper avec un bon
service, dans votre langue,
c'est mieux.

Comparez différents zappers
dans la gamme de prix qui
vous convient.

Posez des questions sur les
points qui vous semblent
importants, ou peu clairs.

Renseignez vous sur la
crédibilité de votre
constructeur, et sur ses
pratiques financières.

Nous vous recommandons les
produits Maestro-Zapper sans
réserves

1_ Qualité du matériel: Si vous deviez mettre votre seule et unique vie sur un appareil que vous
connaissez peu, feriez vous confiance à "Jo-Le-Connaissant", montant cet appareil sur le coin de sa cuisine,
au copain de votre beau-frère, bricoleur patenté, ou à un professionnel chevronné, ayant plus de 25 ans
d’expérience, utilisant un procédé bien établi?  Facile à répondre…
À moins que vous ne cherchiez le moyen le moins cher de vous suicider (:-)
(Pas toujours si bon marché, croyez-moi!)

2_ Garantie: Personne ne vous donnera une quelconque garantie sur l’efficacité d'un zapper.
C’EST CONTRE LA LOI.
Seuls les médecins peuvent, légalement, diagnostiquer, guérir ou traiter une maladie.
Et ils ne donnent aucune garantie!
Nous, utilisateurs du zapper, ne pouvons qu’expérimenter sur nous-mêmes. C’est tout.

Les seules garanties qu’un constructeur peut vous donner sont:
= Le respect des spécifications techniques (lorsqu’elles existent!).
= Une garantie contre les vices de fabrication. Un bon standard est 1 an. (Dans l'électronique, sans rien qui
bouge, si "ça" fonctionne bien pour 3 mois, les chances sont bonnes pour que cela fonctionne très, très
longtemps).
= Si vous avez affaire à un bon gars, vous aurez aussi une "garantie de satisfaction", où vous serez en
mesure de dire, lors du déballage de votre zapper:
"Désolé, j'ai fait une erreur. Ce n'est pas ce à quoi je m'attendais. S'il vous plaît, reprenez-le ”.
Attention aux frais de remisage, et autres surprises!
Il n'y a pas d'obligation juridique. Seulement  des gens sympas.

Rien n'est éternel!  J'ai une méfiance instinctive contre les "garanties à vie". 
Garanti à vie de quoi? De l'appareil? De la compagnie? De la garantie elle même?
Elles regardent très bien sur la publicité.  Pourtant...
Quand c'est trop beau pour être vrai... c'est TROP BEAU pour être vrai!

3_ Il y a beaucoup de compromis entre les solutions techniques et de coût.
Certains sont meilleurs que d'autres.
= Les meilleures électrodes, bon marché, réutilisables et efficace, pour une zapper, sont des tubes en
cuivre pur, autour de 22mm Dia, de 10cm à 15cm de long, avec un essuie tout de cuisine en papier mouillé.
En deuxième place, des plaques métalliques où reposer les pieds pourraient être encore mieux (Ayant plus de
surface, elles conduisent mieux et libèrent les mains, mais coûtent plus cher.

= Les électrodes ECG ou d’électro-stimulation (TENS) pourraient être bonnes si elles avaient une faible
résistance, inférieur à 100_Ohms. Il faudra alors bien suivre les instructions d'utilisation.  Bonnes pour un
zapping occasionnel, mais pas aussi pratiques que les tubes, si vous zappez une ou plusieurs fois par jour.

= Restez à l'écart des bracelets “ mains libres ”. Leur rendement électrique est d'environ ¼ celui d’un
d'un tube de cuivre, et parfois "chatouillent" sérieusement. Un bon moyen d’être insatisfait de son zapper,
alors qu’il n’y est pour rien...

= Les connections autour des électrodes sont un point faible de nombreux zappers. Attendez-vous à réparer
cette partie de votre zapper.

= Certains zappers ont des connecteurs de sortie peu communs, et vous devrez les remplacer avec des
pièces originales ($!$!).

= Les connecteurs banane sont populaires et faciles à réparer. Ils sont mon meilleur choix, avec des fils
soudés sur les tubes en cuivre, pour une longue utilisation sans problèmes.

= Si les fils sont “ fermes ”, ils deviennent enrageants à utiliser. Des fils ultra flexibles sont bien meilleurs.

= Les pinces crocodile sont très polyvalentes. Vous pouvez connecter à peu près n’importe quoi avec
elles, mais sur un beau tube bien lustré, elles ont tendance à glisser, et vous devrez vérifier la connexion de
temps en temps.

= La DEL de “ Marche ” est souvent gourmande en courant. Elle peut être connectée à l’entrée, (côté pile)
et de vous donner une indication l’état de marche de l’interrupteur, ou elle  peut être connectée à la sortie,
ce qui vous donne une indication que la sortie devrait fonctionner. Ces DEL s’obscurcissent lorsque la
batterie faiblit. Certains zappers ont un circuit plus complexe, qui éteint (ou allume) la DEL lorsque la batterie
arrive à un niveau minimum, vous disant “il est temps de changer de batterie!".

= Indicateur de courant de sortie: De très rares zappers ont un circuit très pratique détectant un courant
minimum à la sortie, vous indicant que le circuit électrique est “ fermé ”, que le courant “ passe ”, que vous
êtes bien branché.

4_ La plupart des zappers utilisent un circuit intégré nommé 555. Un excellent choix, surtout dans la
version CMOS, basse consommation. Bon marché, simple, robuste, fiable, juste bien pour un zapper de base.
D’autres circuits intégrés peuvent être bons aussi.
= Zappers avec 2 ou 3 fréquences: Une bonne partie des zappers vous offrent 2 ou 3 fréquences
différentes. Il est facile, avec un 555, de faire 1 à 3 fréquences. Plus devient rapidement complexe.
= Évitez les zappers construits autour de CMOS de la série 4xxx: Leur sortie fournit un courant faible, et ne
sont pas meilleur marché que l’imbattable 555.

5_ L'utilisation d'un micro-contrôleur programmable est assez rare et coûteuse, mais offre de
nombreuses fonctions conviviales, permettant la fabrication de fréquences complexes, avec un rapport
cyclique variable et des séances automatiques. Des résultats raffinés grâce à une solution complexe, hors de
portée de la plupart des amateurs en électronique. Vous verrez de plus en plus de ces zappers, que, la
concurrence aidant, vous seront offerts à de bons prix (Jetez un coup d’œil au MZ5!).
Très bon pour le futur du zapper

6_ Pile 9V: Tous le zappers de poche sont équipés avec cette pile anémique, mais si pratique et populaire!
Vous aurez à la changer de temps en temps.
Quelle est son autonomie?  Est elle facile d'accès?
Sa tension chute rapidement de 9.5V (neuve) à 8.0V ou 7.5V, reste là pour un temps, puis baisse à nouveau
rapidement à 5,5 V et moins.
Il s’ensuit que l'efficacité de votre zapper suit de près la tension de votre batterie!!.

Nous préférons avoir un voltage encore acceptable et plus faible, donnant une tension fiable (toujours la
même). Nous pouvons alors compter sur des résultats similaires, coup après coup.
C'est pourquoi nous considérons comme un bon point, un zapper alimenté par un régulateur de 5V.

= Idéalement, un courant constant ajustable serait, de loin, la meilleure solution, même si elle n'est pas
simple. 

= Un voltage constant (régulé) autour de 10V est plus facile à faire, et donne un zapping puissant et
relativement constant, sans être dérangeant (démangeaisons). Mais sortir ce voltage à partir d'une batterie
de 9V nécessite l'utilisation d'un survolteur et régulateur, une complication hors de la portée de bon nombre
de fabricants (et cette solution très sûre, sans danger, ajoute un coût non négligeable au zapper).
Allant plus haut que 12V dans le voltage fait une publicité… électrisante, mais ces zappers passent la plupart
de leur temps dans le coin d'un tiroir, parce qu'elles sont désagréables à utiliser et rappellent l'ancienne (et la
nouvelle) utilisation de la “ thérapie ” aux électrochocs.

= Certains fabricants préfèrent avoir une alimentation électrique reliée à la ligne (110V/220V). La plupart du
temps, ils utilisent un transformateur approuvée (UL, CSA, ACNOR ou autre)(approuvé pour quoi?) Et
"oublient" d'approuver l'ensemble zapper - transformateur - électrodes - humain vivant (un processus ardu,
long et  coûteux), ce qui les place hors-la-loi.
Restez à l'écart de cette solution facile. C'est souvent la preuve que vous faites affaire avec un "apprenti
sorcier", ne sachant pas ce qu'il fait avec ses zappers, la plupart du temps.
Une alimentation par batterie est le seul moyen sûr et sans danger de procéder avec un zapper.
Point à la ligne.
7_ Impédance interne de sortie: C’est un point important souvent négligé.
La sortie d'un zapper utilisant un 555 peut facilement fournir 100mA.
Nous avons besoin de seulement 0,05 à 0,15mA à destination, pour que l’effet "zapper de H. Clark" agisse.

J’ai la sérieuse impression que la Dre. Clark connaissait l’électronique très bien. C'est la raison pour laquelle
elle a introduit une impédance de sortie de 1000_Ohms en série avec la sortie de son premier zapper. Cela
protège le zapper ET l'utilisateur à un niveau de courant sans danger.
Basé sur le principe que "Plus c’est gros, mieux c’est” (maxime nord-américaine “ bigger is better ”), de
nombreux fabricants court-circuitent cette impédance avec un condensateur, permettant à la fréquence de
contourner cette impédance de 1000_Ohms, en abaissant sa valeur dynamique à presque 0, et en poussant
les courants à des niveaux "Plus c’est gros, mieux c’est”
Résultat: La publicité parle de “ ondre constante ”, “ sortie qui n’écrase pas ”, “ sortie stabilisée ”, est
autres terminologies semblables. Un peu de "ça" n'est pas mauvais. Trop, c'est ... TROP!

Nous croyons que juste ce qu’il faut et pas plus, c’est assez.
Quelles sont vos croyances, dans cet sujet?

Un cas spécial pour les alimentations à courant constant : Leur principe de fonctionnement les oblige à avoir
une résistance interne variable, s'ajustant à la résistance de la charge (vous), pour ne laisser passer que le
courant ajusté.  La résistance de sortie, en tant que composant, ne se justifie plus dans ce cas.

8_  Le "Offset" 0,25V  Pour s'assurer que le zapper n'a aucune excursion négative facilitant la vie des
parasites, la Dre Clark recommande que le voltage de sortie ne descende pas en dessous de 0,25V positif. 
À tort ou à raison, beaucoup de fabricants négligent ce point.

Points souhaitables pour
un zapper à $75.00 et
moins.

Alimentation:
= Protection contre l'inversion de
la batterie.

= Interrupteur marche arrêt

= Pour un usage général:
   = Sans voltage régulé: Bon
   = Régulateur 5V à 11V:Meilleur
   = Séquences 7-20: Bon,
zapping en durée aussi (autre
approche)

= Pour une utilisation avancée
(zapping ciblé, homeographie,
zapping fort), vous devrez utiliser
une alimentation ‘au moins9V.
Une alimentation régulée de 9 à
12V est une excellente solution.

Une bonne alternative est
l'utilisation de 6 batteries en série
AA, CC ou DD.

RESTEZ LOIN DES
ALIMENTATION AVEC UN LIEN
DIRECT AVEC LA LIGNE
(110/220V)

Circuit électronique:
= L’utilisation de circuits CMOS
permet une bonne utilisation de
l'énergie de la batterie

= Utilise un 555 CMOS pour une
consommation minimale à vide
(À cette gamme de prix, les
micro-contrôleurs sont pas encore
courants)

= S’il utilise une seule fréquence:
de 10kHz à 50kHz bien.  2.5kHz
encore bon.

= S’il a 2 fréquences : 30kHz et
2.5kHx, ou 30kHz et 1kHz

= Avec 3 fréquences: 30kHz,
10kHz, 1kHz

= Je ne considère pas 15Hz SEUL
comme une bonne fréquence de
zapping, ce qui ne veut pas dire
que cette fréquence ne donne
pas de résultats.  J’ai seulement
plus de confiance en des
fréquences plus hautes.

= Offset de 0.25V au moins en
traitement.

= Une DEL pour vérifier si la sortie
est bien reliée n’est pas une
obligation, mais elle est très
pratique et en demande

= 800 à 1000_Ohms comme
impédance de sortie (sans "sortie
constante" ou similaire)

= Une façon de réduire la
puissance de sortie serait un bon
point pour les peaux sensibles, à
moins qu’un régulateur 5V ne soit
utilisé.

= Une photo de l'intérieur du
Zapper vous permettra de vérifier
si les circuits sont réalisés par un
professionnel ou par "Jo-Le-
Connaissant_1", ayant  peur de
montrer son œuvre, ou ayant peur
d'être copié par "Jo-Le-
Connaissant_2"

= Circuit imprimé, double face,
avec masque de soudure est un
“standard industriel”.

= Si le fabricant utilise des
composants classiques, c'est bon,
surtout si vous prévoyez de
modifier les circuits pour vos
expériences (modifier la
fréquence, ou autres paramètres,
si vous savez ce que vous faites,
parce que la garantie ne
s'appliquera plus).

= Si le fabricant utilise des
composants montés en surface, il
y a de bonnes chances qu'il ait
accès à une production de masse
avec de bonnes normes de
qualité. Difficile de modifier ou de
changer ces composants sans les
bons outils.

Sortie:
= Le genre "connecteur banane"
est un très bon choix pour un
zapper. Les pinces crocodile sont
de bons choix, si la pression des
pinces est forte.

= Câbles extra flexibles sont de
très bons choix.

= Câble de cuivre soudé à la
poignée c’est très bon.

= Au moins 2 poignées de cuivre
de 22mm "Dia et de 10 à 15cm de
long.

  Compréhension utile d'un zapper 


Comprendre ce qu'est un zapper, c'est s'éviter bien des déceptions, surtout quand on magasine cet
appareil pour la première fois.

Je ne prétends pas avoir LA vérité dans ce domaine.
Pourtant ma vérité est basée sur l'expérience (la mienne).
Prenez ce qui suit comme une matière à réflexion, et faites les choix avec lesquels vous aurez à
vivre, ensuite. 
On appelle cela "être responsable".

La prévention et l’éducation coûtent chers?  Essayez la médication et l’ignorance, pour voir!

Les manufacturiers de zapper ayant un modèle unique à vous offrir, les décrivent souvent avec des
qualificatifs comme :  “notre Zapper est le meilleur”,  “notre Zapper est l'ultime choix", "vous ne pouvez pas
faire un meilleur choix", Et ainsi de suite ...

Nous aimons les choix, et pour en faire un bon, vous devez connaître vos besoins ... et votre budget.

Dans ce texte, lorsque nous parlons de l'efficacité d'un zapper, nous parlons de l'efficacité technique
(transfert de l'énergie, bonne utilisation de la batterie, et ainsi de suite.
Rien à voir avec la maladie ou l'efficacité “ médicale ”. Point à la ligne.

Comme l'a déclaré La Dre. Clark sur son livre "The Cure For All Diseases”, p. 15 & 16,
"Toute fréquence en courant continu tue toutes les bactéries, virus et parasites en même temps, à
condition d’avoir suffisamment de tension (5 à 10V), le temps d’action (sept minutes) et une
fréquence acceptable (de 10 Hz à 500.000Hz)"
"Le zapping ne tue pas les organismes à l’abri du courant continu, tels que ceux vivant au milieu de
l’estomac ou du conduit intestinal.  L'électricité se déplace le long de la paroi extérieure de
l'estomac ou l'intestin, et non pas dans leur contenu ".

Le "zapper de Hulda Clark” est un dispositif très simple, et les applications semblent infinies, quand on
commence à expérimenter.
Techniquement parlant, il est assez facile, pour presque tout le monde, de faire un zapper fonctionnel.
Et la plupart d'entre eux feront un bon travail, pour au moins quelques temps ...
Et malgré les promesses des vendeurs, aucun ne sera une panacée.

Vous pouvez acheter, là, dehors, un zapper bien construit, répondant à tous les critères de la Dre. Clark, 
pour 10,00 $ (Voir Banc d'essais). Pourquoi payer plus? Eh bien, un interrupteur marche / arrêt ne nuira pas,
un beau boîtier et quelques fréquences différentes non plus, et ...
Où devrions-nous arrêter, à notre quête?

Retournons à ce qui comte.
= Quels sont vos besoins réels?
= Quel type de facilité répond à votre style de vie?
= Combien votre budget peut allouer à l'achat d'un zapper?
= Et la fréquence Haaahh ...! Les fréquences! Laquelle est la bonne?
= Pourquoi tout le monde ne jure que par "sa" fréquence, et pourquoi ces fréquences sont toutes
différentes?

Combien de questions pour un appareil si simple!
=  Un choix unique, nous
appelons cela “une obligation”
=  Deux choix seulement, nous
appelons cela “ un dilemme ” 

=  Le vrai choix commence
avec le chiffre “ 3 ”  =
 
Zapperwise
L'électronique appliquée au mieux être