Certains sites Internet associent  zapper et maladies graves.
Ce n'est pas notre rôle de faire de telles affirmations.  La maladie
ne nous intéresse pas.  Nous la laissons aux experts des états
maladifs

Nous sommes seulement intéressés à nous sentir mieux, ce qui
est hautement subjectif, et à nous débarrasser d'autant d'intrus
mal venus qui siphonnent nos ressources premières que
possible.  Ces intrus, qui vivent à nos dépens, nous les désignons
sous le nom générique de "parasites". 

Nous expérimentons sur nous l'influence du zapper sur ces
parasites, sur une base hypothétique et empirique, qui n'a rien à
voir avec la médecine ou la démarche scientifique.
Exonération de responsabilité                            

Les principes exposés ici le sont à titre d’hypothèses et de théories n’ayant aucun fondement médical
ou scientifique reconnu officiellement.

Santé Canada (Canada) et la Food and Drugs Administration (USA) n’ont pas effectué de recherche
officielle sur la technologie décrite ou sur les appareils dont il est question dans ce site.  Ils ne
peuvent donc émettre une quelconque garantie quant à leur efficacité ou leur sécurité.

Cette technologie et ces appareils ne sont pas exposés ou vendus pour diagnostiquer, traiter, guérir
ou prévenir une maladie. 

Si la maladie est en cause, S.V.P., consulter un expert dûment licencié dans ce domaine :
Votre médecin (M.D.) Traitant.


  Introduction 


Que peuvent avoir en commun ces mal-aises?
Douleurs arthritiques.  Mal de dents.  Gorge irritée.  Douleurs diffuses. 
Sinusite, bronchites (et autres ...ites).  Fatigue chronique. Dépression.  Allergies, acné.
Coup de froid, grippe.  Infections diverses.  Haute pression. Diabète.  Herpès, Verrues. Eczéma,
Psoriasis.  Problèmes de digestion.  Vers et autres parasites.

D’après les recherches de la Dre Hulda R. Clark, PhD, ND, ces désagréments, et bien d’autres, ont
pour cause deux sources seulement:
1_  Un terrain propice, souvent préparé par la pollution.
2_  Les parasites (microbes, virus, vers, levures, ...) qui s’y installent

Il existe deux moyens simples et efficaces pour venir à bout de la plupart de ces parasites :
Des remèdes à base d’herbes.
L’utilisation d’un ZAPPER.

Un Zapper est un appareil électronique mis au point initialement par la Dre Hulda R. Clark (1988) ayant,
d’après ses recherches, la propriété de détruire virus, bactéries, vers et autres parasites indésirables.  

Voici ce qu’elle écrit en introduction, dans son livre intitulé :
"La cure de toutes les maladies"

"L'électricité peut de nos jours servir à tuer les bactéries, les virus et parasites en quelques
minutes, et non en quelques jours et semaines, comme les antibiotiques.
Si vous êtes victimes d'une infection chronique, d'un cancer ou du SIDA, apprenez à construire
l'appareil électronique qui les arrêtera immédiatement.  C'est une méthode sûre et sans effets
secondaires et n'interfère avec aucun de vos traitements en cours".

Vantardise répréhensible ou découverte révolutionnaire?
La Dre Clark a «donné» les plans de son Zapper qui est ainsi du domaine public.  Sa fabrication est décrite
dans plusieurs livres et sites Internet, et la progression de ses adeptes augmente sans cesse.
À vous de juger...
Et «ça» marche?  
Pour moi, oui. Je l’ai essayé durant 2 ans et je l'utilise à toutes les sauces depuis 5 ans.
Non, Dieu merci, aucune maladie grave, et pourtant je n’ai pu démentir (à mon niveau) aucune des
allégations de la Dre Clark :  
Toute sorte de …ites, fatigue inexplicable, grippe, infections légères, quelquefois douloureuses
(dents), difficulté à dormir, état dépressif...  se sont dissipées rapidement.

Parasite par-ci,
parasite par-là...

Sont ils aussi malfaisants que
ça?

Voici de quoi "on" les accuse
PARASITES

Parasite : 
1_ Personne qui vit dans
l'oisiveté, aux dépends des
autres, de la société.
 
2_ Être vivant qui puise les
substances qui lui sont
nécessaires dans l'organisme
d'un autre, appelé hôte.
L'électricité en thérapie
L’utilisation de l’électricité à des fins thérapeutiques remonte aussi loin que l’empire Romain, lorsque les
médecins grecs demandaient à leurs patients de marcher sur des raies torpédo, qui produisaient alors de
fortes décharges électriques (de 60 à 80 volts et plusieurs ampères, les pieds dans l’eau ! )

Fin du XIX et début du XX ème siècle, l’électricité fut employée en thérapie, et ce jusqu’à l’arrivée de
l’industrie pharmaceutique.  Depuis l’avènement de cette industrie, visant à «lutter» contre la mal-a-dit, à
l’aide de pilules bien dorées, l’utilisation de l’électricité, et des fréquences a été abandonnée, puis bannie. 

La fréquence en thérapie
=  Les TENS, générateurs d’impulsions, sont utilisés pour bloquer la douleur.
=  Les Pacemakers, générateurs de fréquence, sont utilisés pour réguler le rythme cardiaque.
=  L’utilisation de fréquences est appliquée pour l’induction d’états altérés de la conscience, dans les
gammes Béta, Alpha, Thêta et Delta (32Hz vers 2Hz), avec des inducteurs « son et lumières » ou avec des
CES (Craneal Electro-Stimulation)
=  Certains checheurs ont exploré l'application directe des fréquences, et ont trouvé un concept bien connu
"ailleurs", qui s'applique également en thérapie : Le principe de la fréquence de résonnance.

Dans le domaine qui nous occupe ici, Royal Raymond Rife, Georges Lakhovsky, Ed Skilling, Bob Beck, Hulda
Clark (et bien d’autres) ont été des pionniers dans le domaine des fréquences et courants utilisés à des fins
thérapeutiques.  Ils ont souvent vu leur oeuvre (quelquefois leur personne) poursuivie légalement, parceque
elle mettait en danger les intérêts lucratifs de l'establishment en place.

En face de la banqueroute du système de santé (voir articles sur les décès iatrogènes), un retour de ces
moyens semble se dessiner. L'utilisation des zapper s'inscrit dans cette tendance.

La rumeur circule qu’un mâle
adulte est l’hôte de  ½ kg à
presque 1kg de parasites de
toutes sortes, qui mangent avant
nous notre nourriture (quant ils
ne nous mangent pas tout crus),
et nous empoisonnent avec leurs
excréments, et leurs toxines.
 
Zapperwise
L'électronique appliquée au mieux être