Certains sites Internet associent  zapper et maladies graves.
Ce n'est pas notre rôle de faire de telles affirmations.  La maladie
ne nous intéresse pas.  Nous la laissons aux experts des états
maladifs

Nous sommes seulement intéressés à nous sentir mieux, ce qui
est hautement subjectif, et à nous débarrasser d'autant d'intrus
mal venus qui siphonnent nos ressources premières que
possible.  Ces intrus, qui vivent à nos dépens, nous les désignons
sous le nom générique de "parasites". 

Nous expérimentons sur nous l'influence du zapper sur ces
parasites, sur une base hypothétique et empirique, qui n'a rien à
voir avec la médecine ou la démarche scientifique.
Exonération de responsabilité                            

Les principes exposés ici le sont à titre d’hypothèses et de théories n’ayant aucun fondement médical
ou scientifique reconnu officiellement.

Santé Canada (Canada) et la Food and Drugs Administration (USA) n’ont pas effectué de recherche
officielle sur la technologie décrite ou sur les appareils dont il est question dans ce site.  Ils ne
peuvent donc émettre une quelconque garantie quant à leur efficacité ou leur sécurité.

Cette technologie et ces appareils ne sont pas exposés ou vendus pour diagnostiquer, traiter, guérir
ou prévenir une maladie. 

Si la maladie est en cause, S.V.P., consulter un expert dûment licencié dans ce domaine :
Votre médecin (M.D.) Traitant.



Les textes suivants ont été extraits
du site :
http://fr.wikipedia.org/

Ils ont une valeur uniquement
informationnelle et n'ont aucune
prétention  scientifique ou médicale.

En médecine humaine et vétérinaire,
on appelle parasite un métazoaire ou
un protozoaire parasitant l'organisme
et entraînant une parasitose (n'incluant
donc ni virus (virose), ni bactérie
(infection bactérienne), ni champignon
(mycose) .

Dans le vocabulaire de la Dre.
Clark, un parasite se rapproche
beaucoup de la définition “ large ”
du dictionnaire, et inclue les
microbes, virus,  acariens,
bactéries, levures, vers, …

Le mot microbe (littéralement : petite
vie) est un terme générique et non
scientifique visant les bactéries,
levures, protozoaires et virus,
pathogènes ou non. Familièrement, le
mot microbe désigne un micro-
organisme (le plus souvent une
bactérie ou un virus) responsable
d'une maladie.


Parasite : 
1_ Personne qui vit dans l'oisiveté,
aux dépends des autres, de la
société. 
2_ Être vivant qui puise les
substances qui lui sont
nécessaires dans l'organisme d'un
autre, appelé hôte.


  Parasites 

Les bactéries (Bacteria) sont des organismes vivants unicellulaires procaryote, caractérisés par une absence de
noyau et d'organites.

Il y a quarante millions de cellules bactériennes dans un gramme de sol et un million de cellules bactériennes dans un
millilitre d’eau douce.

Il y a dix fois plus de cellules bactériennes que de cellules humaines dans le corps humain avec un grand nombre
de bactéries sur la peau et dans le tractus digestif. La plupart de ces bactéries sont inoffensives ou bénéfiques pour
l’organisme. Il existe cependant de nombreuses espèces pathogènes à l'origine de beaucoup de maladies infectieuses
comme le choléra, la syphilis, la peste, l’anthrax, la tuberculose.
Des bactéries peuvent entraîner des troubles respiratoires ou intestinaux alors que d’autres peuvent être responsables de
l’infection de blessures.

Les infections bactériennes peuvent être traitées grâce aux antibiotiques qui le plus souvent inhibent une de leurs fonctions
vitales.

Quand elles se trouvent dans un milieu propice, les bactéries peuvent se multiplier à une allure vertigineuse. Une population
de bactérie peut doubler toutes les 20 minutes en fonction de :
=  la disponibilité en nutriment,
=  la présence d’autres bactéries concurrentes,
=  la présence de prédateurs (par exemple des paramécies),
=  la présence d’antibiotiques produits par des champignons ou des actinomycètes (bactéries filamenteuses).


Le mot virus, est issu du latin “ virus, (neutre) ” qui signifie poison.

En biologie, un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier.
Les virus sont des objets particulaires, infectieux, constitués au minimum d'un acide nucléique et de protéines. Le débat
entre le caractère vivant ou inerte des virus est, encore aujourd’hui, ouvert.

Virus et maladie chez l'Homme
Virus de la polio
VIH, virus du SIDA
Rétrovirus
Ebola
Virus de la variole
Virus de la grippe
Virus de la fièvre jaune
Virus du Nil occidental
Cytomégalovirus
Rotavirus
Virus de l'Hépatite C
Virus Simien 40 ou SV40

Le rhume, la grippe, la varicelle, la rougeole, la mononucléose infectieuse sont des exemples de maladies
humaines virales relativement courantes.

Des maladies plus sévères comme le SIDA, le SRAS, la grippe aviaire, la variole sont aussi causées par des
virus.


Une mycose est une affection provoquée par des champignons ou des levures parasites ou saprophytes.
De très nombreuses espèces de champignons ou levures microscopiques peuvent se révéler pathogènes pour l'homme dans
certaines conditions. Les principales mycoses sont :
=  les candidoses, dues à des champignons du genre Candida, qui affectent la peau et les muqueuses, notamment les parties
génitales ;
=  les dermatophytoses qui peuvent affecter la peau, les ongles et les cheveux. À cette catégorie appartient notamment la
teigne qui touche le cuir chevelu et provoque une alopécie ;

Les champignons peuvent également envahir les organes internes, en particulier les poumons, où ils provoquent une infection
apparentée à une pneumonie ou à une tuberculose pulmonaire.
Ces infections surviennent d'habitude chez des individus dont le système immunitaire a été détruit soit par une maladie
comme le sida, soit par des médicaments anticancéreux ou par des radiations.
Elles peuvent également survenir chez des patients traités par des hormones stéroïdes comme le cortisol, atteints de diabète
sucré, et traités aux antibiotiques.

La mycose vaginale peut être très gênante.


Les vers vivant chez l'humain sont aussi des parasites pouvant causer de graves problèmes. Les plus connus
sont les vers intestinaux (Taenia ou ver solitaire, ascarides, oxyures), mais d'autres vers (douve du foie, du pancréas) se
"promènent" chez nous.

D'après la Dre. Clark, celui qui fait le plus de ravages serait le Fasciolopsis Buski, vivant normalement et sans grand
dérangement dans l'intestin, mais qui peut se retrouver sous d'autres stages ailleurs dans le corps, à cause de présence de
solvants permettant cette migration.


 
Zapperwise
L'électronique appliquée au mieux être